Exposition permanenteCharpentier de marineMusée Maritime

En avril 1768, à l’âge de 40 ans, James Cook (1728-1779) est choisi par l’Amirauté pour entreprendre un premier voyage de circumnavigation dont les objectifs sont d’observer à Tahiti le transit de Vénus et de trouver l’hypothétique continent austral.

Jugé plus pratique et plus maniable, l’Amirauté choisit de confier à l’officier britannique le Earl of Pembroke, un ancien charbonnier lancé en 1765 dans le port de Whitby qui est renommé Endeavour ("effort" en français). Le trois-mâts carré, long de 29,80 m et jaugeant 368 tonneaux subit quelques aménagements pour en faire un navire d’exploration solide et fiable.

Le capitaine Cook embarque à son bord 94 hommes pour un voyage qui va durer 3 ans. A la demande de la Royal Society, il reçoit à son bord plusieurs scientifiques, parmi eux Charles Green, l’astronome, qui observera le passage de Vénus devant le soleil. S’ajoutent également deux naturalistes chargés de collecter et inventorier les nouvelles espèces rencontrées, Joseph Banks, fortuné botaniste anglais de renom, et Daniel Solander, botaniste suédois. À leurs côtés, l’artiste Sydney Parkinson produira des dessins qui illustreront par la suite le récit du voyage.

James Cook quitte Plymouth le 26 août 1768. Il passe par le Cap Horn et se rend à Tahiti où il effectue l’observation de l’éclipse. Il découvre ensuite des îles qu’il nomme îles de la Société, en l’honneur de la Société géographique de Londres. Poussant plus vers le sud il accoste en Nouvelle-Zélande et cartographie l’île, tout en observant avec précision ses habitants, les Maoris. Puis il se rend sur la côte est de la Nouvelle-Hollande dont il démontre qu’elle est séparée de la Nouvelle-Guinée. Il prend possession de ces terres au nom du roi d’Angleterre et revient en Angleterre le 12 juillet 1771.

Mais l'histoire du navire ne s'arrête pas là! En 1778, l'Endeavour renommé Lord Sandwich, est utilisé pour transporter des troupes britanniques lors de la guerre d'indépendance des Etats-Unis. Il est alors coulé par l'Amirauté avec 12 autres navires au large de Rhode Island pour bloquer la venue des navires venant à l'aide des Américains.

La réplique de l’Endeavour, fidèle à l’original, permet de découvrir les conditions de vie à bord d’un navire d’exploration du 18ème siècle. Le logement de l’équipage sur le pont, la cuisine, la grande cabine du capitaine ainsi que celles des scientifiques sont refaits à l’identique. Si vous souhaitez avoir un aperçu du navire, vous pouvez effectuer une visite virtuelle sur le site de l’Australian National Maritime Museum de Sydney :

https://www.sea.museum/anmm_files/VirtualEndeavour/Virtual-Endeavour.html