Exposition permanenteMusée Maritime

PROLONGATION

En 1968, la Marine nationale découvre l'épave de la Seine, une corvette de guerre française naufragée en 1846 au large de Pouebo (côte Est de la Nouvelle-Calédonie).

Près d'un demi-siècle après sa découverte, le Musée maritime propose de vous faire revivre l'histoire de ce navire et de découvrir la mission ultra secrète que l'Etat français avait confiée à son capitaine François Leconte....

...Que venait faire ce navire militaire en Nouvelle-Calédonie, et plus précisément dans cette région de Balade, sept ans avant la prise de possession par la France...?

001Seine 06Seine 07Seine 08Seine

Exposition du 26 Septembre 2014 au 1er Mars 2015

Les mers et océans occupent les deux tiers de la planète. Dans cette gigantesque masse d'eau, le sel, indispensable à la chimie du vivant, joue un rôle central.

Complément alimentaire essentiel, c'est aussi un puissant conservateur.

Denrée précieuse, il devint aussi une monnaie d'échange et une source de conflits. Un impôt sur le sel fut même inventé au 14ème siècle!

Si les marais salants de Nouméa et leur exploitation ont aujourd'hui disparu, d'autres ont pris le relais ces dernières années à Kô près de Poingam, dans le Nord de la Nouvelle-Calédonie.

Espace RDC du Musée maritime

 

Exposition du 9 Mai au 28 septembre 2014

1864 – 2014 : A l’occasion du 150ème anniversaire de l’arrivée des premiers forçats en Nouvelle-Calédonie, le Musée maritime vous propose de découvrir une petite exposition temporaire sur l’histoire du premier convoi arrivé à Nouméa le 9 mai 1864, à bord de l’Iphigénie. 

L'Iphigénie, frégate aménagée pour le transport des bagnards, appareille de Toulon le 6 janvier 1864 à destination de la Nouvelle-Calédonie. A son bord, on dénombre 663 personnes dont 250 bagnards, pour la plupart condamnés à de lourdes peines et sélectionnés selon leurs compétences présumées. La construction du futur pénitencier de Nouvelle-Calédonie est alors une priorité...