Exposition permanenteCharpentier de marineMusée Maritime

Exposition temporaire du 12 au 18 mai 2016

L'histoire de ce cinq-mâts hors du commun, dont l'épave gît à proximité du fort Teremba, a inspiré deux artistes qui en ont fait un livre. En effet Yolande Oria s'est passionnée pour le récit de ce fleuron de la voile française et s'est imprégnée des récits de son épopée et de son naufrage qu'elle a su transcrire sous forme de poèmes dans le livre France II, un voilier pour rêver. Pour l'illustrer, elle a fait appel à Caroline Degroiselle qui a magnifiquement su rendre la grandeur et l'éloquence de ce navire prestigieux.

Ce sont ces tableaux qui ont illustré le livre que vous pourrez découvrir en avant-première dans cette exposition.

Le jeudi 12 mai à 18h, soirée dédicace par un trio artistique de femmes. Yolande Oria dira ses poèmes, Caroline Degroiselle présentera ses toiles, tandis que le violon de Marine Thollot vibrera en libre improvisation au fil de la poésie.

011Degroiselle 01Degroiselle 03Degroiselle PageCouverture

 

 

Exposition temporaire au Musée d'Histoire de Marseille

Du 29 avril 2016 au 28 mai 2017

Pour célébrer ses 50 ans, le DRASSM (Département des Recherches Archéologiques Subaquatiques et Sous-Marines) organise du 29 avril 2016 au 28 mai 2017 une exposition intitulée "Mémoire à la mer, plongée au coeur de l'archéologie sous-marine" au musée d'histoire de Marseille. L'occasion pour le Musée maritime de Nouvelle-Calédonie d'y présenter une sélection d'objets provenant de la prestigieuse collection La Pérouse. Ampoule à huile sainte, crucifix, bougeoir, flûte, lunette de calfat, perles de verroteries...

 

01Memoire

 

 

Exposition temporaire du 14 novembre 2015 au 13 mars 2016

Six ans après la prise de possession par la France, la Nouvelle-Calédonie souffre d’une absence de signalisation qui empêche le développement du trafic maritime. En 1861, la Commission des phares à Paris décide donc d’y ériger un phare…tout en fer ! Le choix de sa localisation se porte sur l’îlot Amédée, proche de la passe de Boulari qui présente l’avantage d’être plus facile à franchir pour les navires d’Etat et de commerces. Sa construction, dirigée par Léonce Reynaud, architecte de renom, démarre en juillet 1861…à Paris !

Une fois construit, le phare est alors démonté afin d’être acheminé en Nouvelle-Calédonie en 1864, après 5 mois de navigation à bord de l’Emile Pereire. Le phare Amédée arrive à Port-de-France (aujourd'hui Nouméa)… en pièces détachées! Le chantier de reconstruction sur l’îlot mené tambour battant par Stanislas Bertin, ingénieur colonial, peut ainsi commencer….

Et c’est à Madame Guillain, épouse du gouverneur de Nouvelle-Calédonie que revient l’honneur d’allumer pour la première fois l’optique du phare Amédée, le 15 novembre 1865 !

Exposition au RDC du Musée maritime

001Affiche

En 1968, la Marine nationale découvre l'épave de la Seine, une corvette de guerre française naufragée en 1846 au large de Pouebo (Côte est de la Nouvelle-Calédonie).

Près d'un 1/2 siècle après sa découverte, le Musée maritime propose, à travers un catalogue d'exposition de 20 pages richement illustrées, de vous faire revivre l'histoire de ce navire et de découvrir la mission ultra secrète que l'Etat français avait confiée à son capitaine François Leconte.

Vente du catalogue d'exposition au Musée maritime : 950 F

Prolongation de l'exposition jusqu'au 28 février 2016!

LivretSeineCouv

Exposition temporaire du 12 septembre au 1er novembre 2015

Pour voyager au plus loin, n'as-tu jamais songé à t'aventurer en mer? Si tu hésites, cette exposition est pour toi!

Tu y apprendras les bases de la navigation : trouver une embarcation capable de flotter, choisir un moyen de te propulser, apprendre à t'orienter en mer, réaliser des noeuds solides pour les manoeuvres de matelotage et connaître toute une série de signaux et langages, un peu comme un code de la route mais...maritime!

Tu pourras aussi rêver en découvrant une très belle collection de bateaux-jouets anciens ou t'entraîner, à l'aide de petits jeux, à devenir un futur marin. Car pour apprendre à naviguer, rien de tel que la pratique!

Avec la participation de Guilhem Champoredon, Jilème et...Léannie!

Exposition au RDC du Musée maritime

AfficheJourneesPatrimoine