Exposition permanenteCharpentier de marineMusée MaritimeIle de Lumière

Conférence de Dominique Barbe, maître de conférences à l'Université de Nouvelle-Calédonie

Jeudi 17 octobre à 18h, entrée libre dans la limite des places disponibles (durée env. 1h)

Le portugais Magellan (vers 1480-1521), fut à l'origine de la première circumnavigation (1519-1522) et de la première traversée de l'océan Pacifique. Il mettait ainsi définitivement fin au débat pour savoir si la terre était ronde.

Mais si Magellan est bien l'un des plus grands navigateurs de tous les temps, on peut douter de ses capacités d'explorateur. Hanté par les rêves et l'imaginaire de son époque, il cherche et ouvre une route au milieu d'un océan vers les îles aux épices. Il parcourt le Pacifique, du détroit qui porte son nom aux Philippines en trois mois et vingt jours ne rencontrant que deux atolls vides et Guam.

Poudre et arquebuses sont alors les moyens préférés des Européens pour négocier avec les populations rencontrées. Ils sont aussi soucieux de les convertir au christianisme. Magellan et ses lieutenants sont bien plus des hommes de la Reconquista que des explorateurs soucieux de comprendre les mondes qu'ils rencontrent.

Dans le cadre de la commémoration des 500 ans de l'incroyable épopée de Magellan, Dominique Barbe nous dévoile l'envers d'un voyage qui a changé durablement la perception du monde et qui fut tout sauf pacifique...

En partenariat avec l'Université de Nouvelle-Calédonie

          Magellan franchissant le détroit qui porte son nom et entrant dans le Pacifique, gravure sur cuivre d’après Stradanus, dans Théodore de BRY, America pars quarta, Frankfurt 1594, livre 4 des voyages Magellan franchissant le détroit qui porte son nom et entrant dans le Pacifique, gravure sur cuivre d’après Stradanus, dans Théodore de BRY, America pars quarta, Frankfurt 1594, livre 4 des voyages