Exposition permanenteMusée Maritime

Portraits et Témoignages

Cette rubrique vous offre un choix de témoignages ou de portraits audio de personnages contemporains
de Nouvelle-Calédonie racontant leur histoire et leur vécu sur un sujet maritime.
Pour plus de clarté,  vous pouvez écouter les témoignages tout en les lisant.
Cet espace est évolutif et sera progressivement alimenté par de nouveaux récits.

Nov 2012…

Je suis retraité de la Marine nationale et j’ai actuellement plus de 96 ans.

On avait toujours espoir, lorsqu’on allait à Vanikoro, - c’est le lieu où les deux bateaux se sont effondrés -, de savoir ce qu’avaient fait les gens qui avaient nagé jusqu’à la côte et de savoir quel avait été leur voyage après que leur bateau soit arrivé à la côte. 

On a retrouvé des indices à terre évidemment mais ça n’a pas donné le lieu où ces naufragés avaient pu tenter d’aller, pour ceux qui avaient pu se sauver et atteindre la terre. Je pense qu’ils étaient restés dans ce qu’on appelle la mer de Bismarck, parce que c’est une grande mer et que les vents soufflent presque toute l’année en venant de l’est vers l’ouest. Ils n’auraient pas pu remonter avec leur pirogue des vents vers l’est, ils ont donc dérivé vers la mer de Bismarck. Là, ils ont eu un destin qu’on ne connait pas, sauf celui de Lavaux .

Simon Lavaux était docteur sur l’un des deux bateaux et il est intéressant de savoir, après le naufrage de son bateau à Vanikoro, quel a été son périple.

Jusqu’à il y a peu de temps, on ne savait pas exactement. C’est un livre qui a été écrit par un Américain qui a donné quelques renseignements sur Lavaux, chirurgien à bord de l’Astrolabe. Les notes qu’on a pu avoir des voyages de cet Américain disaient qu’il avait rencontré le fils de Lavaux. 

C’était assez tard vers 1840. La Pérouse était mort depuis longtemps et le docteur Lavaux était mort aussi mais il aurait laissé un fils et une fille par son mariage avec une femme des îles qui entourent la Papouasie Nouvelle-Guinée. C’était une indication et il fallait aller voir. Et si c’était vrai, où aurait vécu le fils et la fille de Lavaux ? C’est pour ça que je suis allé directement là-bas. J’ai été dans plusieurs îles où on m’a dit que Lavaux avait séjourné. J’ai rencontré beaucoup de femmes qui curieusement portaient le nom de Lavaux. Je me suis demandé d’où cela venait, cela ne pouvait venir que de lui, c’est évident.

J’ai eu quelques petits … pas des ennuis... mais des incidents, lors de mon voyage.

J’ai pris, pour mon dernier voyage, une pirogue qui partait d’une île où je m’étais installé, vers le continent où il y avait l’aéroport évidemment. Il y avait un voyage assez long qui durait 4 heures et juste au moment de partir, le chef de village du coin m’a dit : « Pouvez-vous de notre île prendre une femme, une parturiente qui risque d’accoucher ici ? Et comme on n’a pas d’infirmier, on n’a pas de docteur, il faut absolument s’il y a un ennui quelconque que cet enfant aille à l’hôpital du continent ! ». Alors j’ai embarqué dans la pirogue cette femme avec sa mère et après un long voyage au bout de 2 heures de pirogue, elle a accouché dans ma pirogue. C’était une petite fille. Voilà, c’était un petit incident de mon voyage.