Exposition permanenteBannière principale

Conférence de Gilbert Castet, président du musée maritime de Nouvelle-Calédonie

Jeudi 12 août 2021 à 18h, entrée libre dans la limite des places disponibles

Situés à plus de 200km au nord de la Grande-Terre, les atolls d’Entrecasteaux forment un ensemble maritime dans lequel se trouvent les îlots Huon, Fabre, Le Leizour, et Surprise, les atolls Pelotas et du Portail et les récifs Guilbert et Mérite.

Riches en biodiversité, connus comme sanctuaires d’oiseaux marins et sites de pontes des tortues vertes, ces récifs coralliens - partie intégrante du Parc naturel de la mer de Corail - sont inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Bien qu’isolés et inhabités, ces îlots n’en ont pas moins connu de nombreux événements maritimes ! C’est en longeant le récif nord de la Nouvelle-Calédonie que le navigateur Bruni d’Entrecasteaux voit surgir cette succession d’îlots qui portera son nom.

Situé sur la route des navires de commerce, cet archipel - reconnu officiellement par la France en 1876 - va connaître une activité humaine importante avec, dès 1883, l’exploitation du guano sur l’îlot Surprise. Jusqu’en 1928, le trafic maritime qui en découle sera à l’origine de plusieurs naufrages.

Gilbert Castet vous propose ainsi de découvrir l’histoire méconnue de ces atolls, en retraçant le parcours de certains navires - ou aéronefs - qui ont malencontreusement heurté les récifs d’Entrecasteaux.

Cutty_Sark

Projection du film « Bienvenue au Bureau » et rencontre/échanges avec Sébastien Destremau.

Jeudi 29 juillet 2021 à 18h, entrée libre dans la limite des places disponibles.

Après avoir participé à 5 campagnes pour la Coupe de l’America, avoir vécu l’aventure olympique sur Flying Dutchman, s’être lancé dans la Volvo Ocean Race, le navigateur Sébastien Destremau – 3 fois titré au niveau européen et 6 fois au niveau mondial - nous fait l’honneur d’une escale au Musée maritime de Nouvelle-Calédonie !

Revenu de la fameuse course du Vendée Globe 2020-2021 avec son voilier Merci, ce champion sportif partagera avec vous cette expérience inédite d’une course autour du monde, en solitaire, sans escale, sans assistance…et sans pitié !

Son film, ironiquement intitulé « Bienvenue au Bureau », vous invite à découvrir son incroyable parcours lors de la dernière édition du Vendée Globe. Une course mythique qu’il a dû abandonner, la mort dans l’âme, pour raisons techniques.

A la suite de cette projection, nous vous proposons un moment d’échanges intenses et authentiques avec ce marin solitaire qui répondra à toutes vos questions sur son périple.

Pour clôturer ces échanges, une séance de dédicaces de son tout nouvel ouvrage « Retour en Enfer », paru chez XO Editions, sera organisée pour celles et ceux qui voudront aller plus loin dans l’aventure !

MerciCrSergeFino

Jeudi 24 juin 2021 à 18h, causerie d'Alain Le Breüs, avec le concours de Pascal Rota

Dès 1774, les côtes de Nouvelle-Calédonie furent levées par de célèbres navigateurs et les hydrographes, Beautemps-Beaupré, Bouquet de la Grye, Chambeyron, Banaré, Napias…

A la fin du 19ème siècle, la mission topographique militaire s’appuie sur leurs travaux pour réaliser la première carte de la Grande Terre.

Après leur débarquement en Nouvelle-Calédonie, en 1942, les troupes alliées se sont très vite rendues compte de l’indigence des cartes calédoniennes et ont essayé d’y remédier.

Il faut attendre les années 1960 pour que l’Institut géographique national (IGN) publie une carte terrestre fidèle et exhaustive. Côté mer, dès 1976, la mission océanographique du Pacifique (MOP-SHOM) effectue de nombreux travaux pour remplacer les cartes hydrographiques relevées par les disciples de Beautemps-Beaupré, complétées et corrigées ensuite par la Marine nationale.

Alain Le Breüs, secrétaire du musée maritime et ancien géomètre, vous invite à découvrir l’évolution de ces représentations graphiques de la Nouvelle-Calédonie.

Compass

Conférence du professeur Gabriel Valet, membre de l’Académie des Sciences d’Outre-Mer et membre d’honneur de l’Association napoléonienne internationale

Jeudi 27 mai 2021 à 18h, entrée libre dans la limite des places disponibles (durée env. 1h)

L’année 2021 célèbre, en France, le bicentenaire de la mort de Napoléon 1er survenue durant son exil sur l’île britannique de Sainte-Hélène le 5 mai 1821.

Fin stratège ou despote éclairé, cet illustre personnage est un des rares à avoir suscité autant de passions contradictoires. Il a cependant laissé une trace majeure et indélébile dans l’Histoire de France et ses institutions.

Napoléon naît le 15 août 1769 à Ajaccio. Quinze mois plus tôt, un acte scelle son destin, celui du rattachement de la Corse au royaume de France par le roi Louis XV. Territoire acheté à la République de Gènes, cet événement offre à Napoléon une immense opportunité.  Car sans la France et la générosité de Louis XVI, son génie militaire ne se serait probablement jamais révélé.

Le professeur Gabriel Valet vous invite, au travers de nombreuses anecdotes, à découvrir le parcours de cet empereur mythique qui organise, alors qu’il est 1er Consul, la première grande exploration du XIXème siècle aux îles australes dirigée par Nicolas Baudin (1800-1804).

          Bonaparte franchissant le Grand Saint-Bernard par Jean-Louis David. Musée national des châteaux de Versailles et du Trianon Bonaparte franchissant le Grand Saint-Bernard par Jean-Louis David. Musée national des châteaux de Versailles et du Trianon

 

Conférence par le Professeur Claude Chauvet

Jeudi 15 avril 2021 à 18h, entrée libre dans la limite des places disponibles, dans le respect des recommandations sanitaires.

Si vous pratiquez la plongée sous-marine, sans doute avez-vous pu observer chaque année entre les mois d'octobre et de janvier, une effervescence du peuplement de poissons dans la Passe de Dumbéa. Pour un grand nombre d'espèces c'est l'époque du frai... mais pas seulement !

La Passe grouille de centaines d’espèces de poissons, petits ou gros, tranquilles à plat sur le fond ou nageant en tous sens. Ils se mordent, s'agressent ou se frottent... amoureusement ! Certains sont seuls, d'autres sont en couples, d'autres sont en petits groupes et d'autres encore en bancs ou en agrégations. Certains restent plusieurs mois sur le site, d'autres quelques jours ; certains partent, puis reviennent... ou pas ! C'est un festival.

Ces espèces ont-elles de tout temps fait ces déplacements ? Qu'est-ce qui les déclenche ? Que viennent-elles vraiment faire dans la passe ? Et pourquoi là... ne pourraient-elles pas aller ailleurs ? Pourquoi les loches restent-elles si longtemps et, de plus, au péril de leur vie !? Et pourquoi pas les dawas, les mékouas ou les picots par exemples ?

Bref, ce spectacle étonnant appelle de nombreuses questions auxquelles le biologiste-plongeur Claude Chauvet apporte un éclairage scientifique à partir des connaissances que nous avons du milieu, de son histoire et de la biologie de ces espèces.

Conference