Exposition permanenteMusée Maritime

Conférence par Gabriel Valet, Mardi 4 décembre 2007 à 18h00

Gabriel Valet nous fait partager la vie extraordinaire et mal connue du contre-amiral Joseph du Bouzet, qui fut le premier grand Gouverneur de la Nouvelle-Calédonie de 1855 à 1858 (il était le Chef de la subdivision navale de l'Océanie et avait également en charge Tahiti et les Iles Marquises).

Il avait sillonné toutes les mers et accompli d'étonnants exploits dans notre région. L'oeuvre du Gouverneur du Bouzet sera considérable en ce début de colonisation. C'est lui qui mettra en place les structures administratives du nouveau territoire, entouré par Coffyn, Testard, Conneau, Lebris, Bouquet de la Grye, etc.

Homme de sagesse et de fermeté, ce fut un grand marin au service de la France.

 

Conférence de Jacques Nozeran, organisée par le cercle de la Ville de Nouméa, mercredi 14 novembre 2007

Le commandant Nozeran, membre de l’Association méditerranéenne des amis des paquebots, s’appuiera sur un diaporama réalisé par Christophe Delorme pour retracer le rôle des navires marchands durant les conflits mondiaux et fera le point sur les plus grands naufrages. Une partie de la conférence traitera de l’arrivée en Calédonie du premier remorqueur, du convoi du Capitaine Illiaquer, du Cap Tarifa, tous deux minéraliers de la SLN, et du liner le Polynésien qui ont été escortés par l’aviso Chevreuil, pendant la guerre en 1944. Les drames de La Monique et du Cagou, disparus en mer corps et biens, seront également abordés. Le Cagou, minéralier de la SLN, a sombré quelque part entre Sydney et Nouméa, faisant 38 disparus, et La Monique entre Tadine (Maré) et Nouméa (126 disparus). Hormis le fait que la perte de passagers et de marins calédoniens est encore vive dans la mémoire collective, l’objectif du commandant Nozeran est de faire sortir de l’oubli le sort de nombreux navires, de leurs équipages et de leurs passagers, quelle que soit leur nationalité.

  

 

Conférence animée par Christophe Maes, océanographe à l'IRD, jeudi 27 septembre 2007

Dans le cadre de l'exposition "Extrêmes Pôles" présentée actuellement au musée, et au coeur de l'Année Polaire Internationale, Christophe Maes vous invite à découvrir la base scientifique française de Dumont D'urville en antarctique.

Au cours de cette conférence, Franck, chef du district en Terre Adélie, nous fera partager en direct et par liaison téléphonique depuis l'antarctique, quelques minutes particulièrement rafraîchissantes...